Facebook

Actualité & Archives

Secteur théâtre - 17/10/2017

FET - Appel à candidatures - Session 2018

Lancement de l'appel à candidatures pour la session 2018 de la Formation à la production: entrepreneuriat théâtral (FET)
FET - Appel à candidatures - Session 2018

Ouverture de l'appel à candidatures pour le lancement de la prochaine session de la « Formation à la production : entrepreneuriat théâtral » (FET) qui aura lieu dès janvier 2018. La date limite de remise des candidatures est fixée au 20 octobre 2017.

TELECHARGEZ le dossier d'inscription via le lien ci-dessous. Attention il est impératif d'enregistrer le fichier sur votre ordinateur pour le compléter.

En cas de besoin, ci-dessous un document pdf avec un explicatif pour remplir correctement le dossier.

Procedure_candidatures_FET.pdf www.dropbox.com/s/lcmvtqlz1mrrb94/Dossier%20de%20candidature_FET_S2018.pdf?dl=0

Secteur théâtre - 16/10/2017

FET - Appel à candidatures - Session 2018

Tu souhaites concevoir, tracer et pratiquer l'ensemble des chemins qui vont de la création à la diffusion d'une œuvre théâtrale?
FET - Appel à candidatures - Session 2018

Le guide ci-dessous vous donne les infos essentielles sur l'appel à candidatures pour la session 2018 de la Formation à la production : entrepreneuriat théâtral.

FET_Guide_Formation_a_la_production_theatrale.pdf www.theatreetpublics.org

Secteur théâtre - 19/09/2017

Conférence de presse - "Janine Robiane. 50 ans de théâtre" - Liège

Conférence de presse - "Janine Robiane. 50 ans de théâtre" - Liège

À l'occasion de la sortie du livre "Janine Robiane. 50 ans de théâtre" de Marcel Conradt, les Editions de la Province de Liège ont le plaisir de vous inviter à la conférence de presse organisée ce mardi 26 septembre, à 12h00, au Café des Arts du Théâtre de Liège.

Plus d'infos:
LES ÉDITIONS DE LA PROVINCE DE LIÈGE
Boulevard de la Sauvenière, 77, 4e étage – 4000 Liège – Tél. : +32 (0)4 237 30 80

www.edplg.be

Secteur théâtre - 06/09/2017

NETWORKING FOR CULTURAL OPERATORS & ARTISTS

WEDNESDAY, OCTOBER 4 - HALLES SAINT GERY, BRUSSELS - Place Saint Géry, 1 | 1000 Brussels
NETWORKING FOR CULTURAL OPERATORS & ARTISTS

Culture Meet-Up remix est la petite soeur des Culture Meet-Up, évènement mensuel gratuit né en novembre 2014, qui permet la rencontre des opérateurs culturels et des artistes. Initiative privée, riche de 28 débats, les Culture Meet-Up ont permis de toucher la culture dans toute sa diversité, dans toutes ses facettes.

Ces rencontres défendent un secteur celui de la culture et des arts et de ceux et celles qui construisent des projets, qui portent des idées et bâtissent au quotidien l’image de la ville et du pays. Elles souhaitent aller au délà des clivages habituels qui érigent des barrières entre les communautés, les secteurs d’activités, les disciplines artistiques et les territoires.

Le 4 octobre 2017 de 18h à 22h aux Halles Saint Géry aura lieu une grande soirée de networking entre opérateurs culturels et artistes. Artistes, techniciens, administrateur, producteur, scénographe, chargé de diffusion, metteur en scène, food designer, enseignant,... mais aussi les métiers issus du patrimoine, de l'audiovisuel, de l'édition, des arts numériques,... ne seront pas oubliés. Le but: se rencontrer, échanger, gagner en rencontres, idées, conseils, informations, partenaires ou collaborateurs.

Cette soirée sera dans la même veine que les Culture Meet-up organisés durant l'année: gratuits, ouverts à tous, informels, non institutionnels, récupérés par aucun parti politique ni par aucun organisme et permettent à nous, pro de la culture de mieux se connaître et de partager.
Plusieurs dispositifs seront mis en place pour permettre la rencontre et de repartir avec des cartes de visites et des nouvelles connaissances plein les poches.

Evènement gratuit
Inscription obligatoire

Plus d'informations et inscription via le lien ci-dessous.

https://www.eventbrite.fr/e/billets-culture-meet-up-remix-networking-for-cultural-operators-artists-31414680154

Secteur théâtre - 13/08/2017

Label "United Stages"

Appel aux opérateurs culturels.

De nombreux acteurs du secteur culturel se sont réunis durant plusieurs mois afin de mettre en place des actions concrètes en solidarité avec les réfugiés et les migrants. De leur envie de s’unir et de s’engager est née la création d’un label : « United Stages ».

Une « United stage » est une scène qui marque son engagement vers une politique migratoire basée sur l’hospitalité, le respect des droits humains et les valeurs de solidarité. Les engagements pris par les différentes « United stages » sont scellés par la signature d’une charte commune à tous les partenaires.

Quels sont les engagements des United Stages ?

Chaque scène intégrant le label s’engage au mieux de ses possibilités :
- A collaborer à des récoltes de fonds auprès de ses publics (si son fonctionnement le permet) ;
- A soutenir des actions en faveur de 3 groupes : les demandeurs/ses d’asiles et réfugié.e.s, des sans-papiers et des migrant.e.s ;
- A prendre des engagements en matière de sensibilisation de ses publics aux droits des étrangers, à la diversité et au respect de l’autre.
Les engagements ne seront pas uniformes mais dépendront non seulement de l’actualité, de la réalité locale mais aussi des missions spécifiques que chaque scène défend. Cela signifie que le label pourra être activé par les partenaires du secteur culturel et associatif belge, en réponse solidaire à une situation de crise internationale mettant des populations en danger.

Les partenaires
Les cosignataires du Label United Stages sont à ce jour : Action Sud CCR, Choux de Bruxelles, Globe Aroma, Kaaitheater, La Bellone, La Vénerie, La Tentation, Le Boson, Les Midis de la poésie, MET-X, Passa Porta, Théâtre de l’Ancre, Théâtre la Balsamine, Théâtre Océan Nord, Théâtre Varia, Théâtre 140.

Les premières actions en cours
- La récolte de fonds
Sous le label United Stages, les acteurs culturels signataires de la charte pourront lancer une récolte de fonds à destination d’associations humanitaires œuvrant, en Belgique ou ailleurs, en faveur de populations civiles touchées par les violences dans des zones de conflit.
Du 18 mai 2017 au 30 juin 2018 et selon les lieux, le public pourra contribuer à la récolte de fonds par un don spontané, par l’ajout d’un montant supplémentaire à l’achat d’une place de spectacle ou en assistant à une représentation solidaire. L’argent récolté sera alors totalement reversé aux associations humanitaires qui auront été choisies par l’ensemble des partenaires du label. Chaque partenaire est libre dans la mise en œuvre des actions qu’il mènera pour la récolte de fonds et du calendrier de cette mise en œuvre.

- "Salut à toi" : Marche solidaire et citoyenne pour une vraie politique d’accueil le 18 juin 2017 de 14h à 18h30
Les scènes partenaires de United stages ont également voulu montrer leur soutien aux réfugiés par une action dans l’espace public. Elles ont lancé un appel à tout le secteur culturel et associatif pour l’organisation d’une marche festive et colorée dans les rues de la capitale avec un rassemblement prévu dans un point névralgique de la ville : près de la Place de la Bourse, grand lieu de manifestation qui a accueilli l’émouvant recueillement citoyen suite aux attentats de mars 2016.

Plus d’infos sur la page Facebook de United Stages.
Contact : Monica Gomes (Balsamine) : monica.gomes@balsamine.be

https://www.facebook.com/unitedstagesbelgium/about/?ref=page_internal

Secteur théâtre - 13/08/2017

DC&J CRÉATION - PRODUCTEUR SCÉNIQUE

DC&J CRÉATION - PRODUCTEUR SCÉNIQUE

Dans le cadre de l’extension du Tax Shelter au secteur des Arts de la Scène, lancement de DC&J CRÉATION - PRODUCTEUR SCÉNIQUE.

Le vendredi 8 septembre 2017, à partir de 18h30, au Théâtre de Liège.

Contacts & infos : 04/268.11.70 – info@dcjcreation.be

Secteur théâtre - 24/06/2017

Prix COAL

Chaque année depuis 2010, le Prix COAL met en lumière dix projets d’artistes qui travaillent sur des thématiques environnementales dans le champ des arts visuels.

L’appel à projets du Prix COAL 2017 est ouvert jusqu’au 20 juillet.

La sélection est réalisée via un appel à projets international. L’un d’eux se voit décerner le Prix COAL par un jury de personnalités issues du domaine des arts et de l’écologie.

Date limite : 20 juillet 2017.

www.projetcoal.org/coal/2017/04/28/appel-a-projets-du-prix-coal-2017/ www.projetcoal.org/coal/wp-content/uploads/2017/04/AppelPrixCoal2017__FR4.pdf

Secteur théâtre - 23/06/2017

Programme d’artistes en résidence: ZARYA (Russie)

Le programme d’artistes en résidence ZARYA, basé sur le site du Centre d’Art Contemporain à Vladivostok, est un projet qui vise à soutenir les professionnels dans le domaine de l’art contemporain.

Ce programme est ouvert aux artistes quels que soient leur genres ou techniques de prédilection, leur âge ou nationalité. Peuvent candidater : les artistes individuels ou en équipes (condition : pas moins de 18 ans) qui évoluent dans les disciplines suivantes : peinture, sculpture, graphisme, photo et viédo, installation, performance, chorégraphie, théâtre, musique et art de rue.

Date limite : 31 août 2017.

zaryavladivostok.ru/en/artists-support/post/1418

Secteur théâtre - 18/06/2017

Focus Culture 2016 - FWB

Focus a pour vocation permanente d’éclairer au maximum tous les débats qui concernent la politique culturelle dans notre Communauté.
Focus Culture 2016 - FWB

La première partie relative aux «faits» est très développée, soignée, peaufinée.Cette édition contient un chapitre supplémentaire, consacré au programme Europe créative, auquel nombre de nos opérateurs participent activement et en tirent des ressources appréciables, sous l’impulsion de notre Desk. Quant aux tendances, reflet de nos projets récents et activités récurrentes, mais aussi amorce de prochains chantiers, elles contiennent un premier dossier, plus incomplet et décousu que nous ne l’aurions souhaité, exclusivement consacré aux bénéficiaires finaux de la culture. Il paraît en effet légitime de tenter d’identifier plus précisément les destinataires contemporains des politiques de soutien à la création, à la diffusion, à la conservation, à l’éducation. Trop souvent masqués par les fameux «opérateurs», ils constituent pourtant la première raison d’être de ces politiques. Avec le support de l’Observatoire des politiques culturelles et l’appui méthodologique d’Eurostat, cet exercice inaugural de quantification trouvera des prolongements dès la prochaine parution de Focus ; en particulier, les secteurs «négligés» cette année y feront l’objet d’un traitement approprié.

https://drive.google.com/file/d/0B0RUR6TX5UC9Z2djOGRJQ3lMa0U/view

Secteur théâtre - 15/06/2017

Débat thématique "Bouger les Lignes" au Parlement de la FW-B

Dans le document ci-dessous dans les pages entre 31 et 38, les diverses interventions au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles concernant le document de 40 pages de "Bouger les Lignes" ainsi que les réponses de la Ministre de la Culture.

https://drive.google.com/file/d/0B0RUR6TX5UC9UW5JYTVZTzJCT0U/view

Secteur théâtre - 01/06/2017

Bouger les lignes - Plan d'action

40 ACTIONS POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE CULTURELLE EN FW-B
Bouger les lignes - Plan d'action

Le 3 février dernier, Alda Greoli, Ministre de la Culture, rassemblait les acteurs culturels et artistiques en Fédération Wallonie-Bruxelles, au Rockerill (Charleroi), pour clôturer la phase de consultation de l’opération BOUGER LES LiGNES.

18 comités de suivi opérationnels (CSO) ont ensuite été mis en place pour prioriser et opérationnaliser les recommandations. Sur base des conclusions des différents CSO, un plan d’actions transversal a été rédigé par la Ministre de la Culture et ses collaborateurs.

Le plan d’actions reflète fidèlement les vœux exprimés par les secteurs et change véritablement les paradigmes. Il permettra, à terme, d’adapter la politique culturelle de la FW-B à la société, aux cultures et aux pratiques d’aujourd’hui et de laisser ouvertes les portes à celles de demain. Il apporte des réponses structurelles et transversales aux secteurs culturels et à l’ensemble de leurs composantes.

Lien vers le plan d'actions ci-dessous

www.tracernospolitiquesculturelles.be/wp-content/uploads/2017/05/BLL-Plan-dactions-culture-FWB-FINAL.pdf www.tracernospolitiquesculturelles.be

Secteur théâtre - 29/05/2017

Liège sans pub

Connaissez-vous Liège Sans Pub ?
La ville de Liège s’apprête à re-signer en août le contrat qui la liera jusqu’en 2032 avec JCDecaux, l’entreprise qui gère l’essentiel des espaces publicitaires de la ville (en l’occurrence 950
Liège sans pub

Le collectif Liège Sans Pub, entend pousser la ville à ne pas renouveler ce contrat.

Les raisons pour bannir la pub des espaces publics sont nombreuses (elles sont détaillées dans le manifeste) et variées puisqu’elles concernent aussi bien l’environnement, la santé, l’éthique, et l’esthétique urbaine. Il va sans dire que la publicité est un véritable pilier de la société de consommation, double propagande à la fois pour des marques mais aussi pour tout un système économique et social.

De façon plus pragmatique, les acteurs culturels auraient tout à gagner à ce que le cadre de l’affichage culturel en ville soit repensé. Pourquoi ne pas aller vers un affichage moins invasif, plus propre et surtout prioritairement dédié aux événements culturels plutôt qu’à la culture de la consommation et dans une surenchère à l’affichage perpétuel ?

Nous avons aujourd’hui une occasion qui ne se représentera pas avant 15 ans, afin de créer le plus gros rapport de force possible vis-à-vis de la Ville de Liège et ainsi pouvoir peser sur la décision du Collège communal. C’est une opportunité pour tenter de faire de Liège la première ville de Belgique sans JCDecaux (Grenoble l’a fait en 2015).

Ce lundi 29 mai, le collectif interpellera le Collège Communal à 18h00. Nous vous donnons rendez-vous derrière l’Hôtel de Ville à cette heure, afin de soutenir cette interpellation citoyenne en fanfare (la fanfare du Nord sera présente !). Merci également de faire tourner l’info ou de partager notre page via vos réseaux sociaux.

N’oubliez pas de signer le manifeste, si ce n’est déjà fait.

https://ressourceart.wordpress.com/2017/03/21/liege-sans-pub/ https://www.facebook.com/liegesanspub/

Secteur théâtre - 16/05/2017

Culture et démocratie - 24/05/2017 – Cycle numérique

Dans la foulée du cycle de conférences « Pour un numérique critique et humain », une journée d'ateliers est organisée le mercredi 24 mai prochain dans les locaux de PointCulture.

Cette journée a pour objectif de découvrir quels outils logiciels et solutions numériques indépendantes utiliser face à la force de la recommandation algorithimique, pour reprendre la main, comme le suggère le sociologue Dominique Cardon, « en passant en mode manuel ».
_____________
PROGRAMME

• 09h30-10h00 : Introduction et articulation de la journée avec le cycle de conférences. Par Pierre Hemptinne

• 10h30-11h00 : La petite fabrique de projets
En France, l'initiative la petite fabrique de projets « Arts, culture(s) et actions sociales » portée par l'association l'Office, vise à réunir plusieurs communautés afin de créer des outils pour aider les acteurs culturels et les travailleurs sociaux à partager leurs savoir-faire et à collaborer. En ce sens l'Office a sélectionné différents outils, dont les briques Framasoft, pour construire un outil de mise en réseau et de partage d'expériences. Comment s'en inspirer ?

• 11h30-12h30 : Cartographie culturelle et réseaux sociaux alternatifs
Présentation d’outils numériques qui permettent de cartographier des territoires (villes, campagne), de partager des ressources autour des arts et des cultures numériques, de créer des outils de narration cartographique, de mutualiser des interventions socioculturelles sur ces territoires. Par exemple, par l’usage collaboratif d’OpenStreetMap, une carte du monde libre d'utilisation (licence libre). Présentation d’alternatives en termes de réseaux sociaux : FramaSphere, FramaTeam... Après une démonstration pratique, plusieurs retours d’expériences, des utilisations de terrain.

• 12h30-13h30 : Pause

• 13h30-16h30 : Quelle faisabilité pour un réseau de recommandations culturelles plus critiques et humaines ?
L’après-midi est consacrée à une dynamique d’ateliers. L’objectif est de dégager des pistes de travail à mettre en place dans la foulée de la journée. Par exemple définir un projet qui serait mis en chantier ensemble, à titre d’expérience collective.
Les travaux en atelier se basent sur : « Comment créer ensemble un réseau de recommandations culturelles plus critiques et humaines ? » Les participant-e-es décident ensemble des thématiques traitées en sous-groupes.
Il s’agira d’examiner quelles appropriations des outils présentés en matinée peuvent être concrètement envisagées : à savoir quelle narration cartographique collective à partir d’OpenStreetMap ? Comment créer une transversalité spécifique, entre opérateurs culturels, via les réseaux sociaux alternatifs ? Comment la tester dans une réalisation concrète à dimension « pilote » ?
_________________
Infos pratiques :
PointCulture Bruxelles (145 Rue Royale – 1000 Bruxelles)
Le mercredi 24/05 de 9h30 à 17h
Entrée : 10 euros avec sandwichs
Réservation obligatoire via le lien ci-dessous.
__________________
En partenariat avec PAC, Cesep, Centre Librex, Culture & Démocratie, Gsara, Action Ciné Média Jeunes, Concertation des centres Culturels bruxellois, Revue Nouvelle, Arts & Publics, Alliance française

https://booking.utick.be/?POS=POINTCULTURE

Secteur théâtre - 08/05/2017

Mai'li-Mai'lo - Concours de jeu face caméra.

Dans le cadre de la manifestation culturelle MAI’li MAI’lo (27 et 28 mai 2017) au Fourneau Saint Michel (Saint-Hubert), CLAP !,... organise, pour la 8ème année consécutive, un concours de jeu face caméra.

Celui-ci sera ouvert prioritairement aux étudiant(e)s comédien(ne)s et/ou aux jeunes ayant déjà une expérience de comédien(ne). Le but de l’exercice est de leur apporter une expérience de jeu « cinéma » en découvrant les différentes facettes d’un tournage.

Entourés d’une équipe professionnelle de cinéma composée d’une réalisatrice, un chef opérateur, un ingénieur du son, un cadreur, une maquilleuse-coiffeuse, et avec un équipement technique adéquat (2 caméras avec éclairage et machinerie), les candidats sélectionnés seront mis en scène dans le décor d’une maison du Fourneau Saint Michel. Ils devront jouer des scènes - écrites pour l’exercice - dans le contexte d’un véritable tournage de cinéma.

A l’issue de cet exercice, chaque candidat recevra un e-mail avec un lien reprenant le montage des scènes dans lesquelles il a joué – montage sur lequel le candidat aura donné son accord – et qu’il pourra utiliser comme « bande démo » afin de montrer son savoir-faire.

Après délibération d’un jury composé de professionnels de l’audiovisuel, une bourse de la Province de Luxembourg sera remise au gagnant du concours. Cette bourse d’un montant de 1000 € devra être utilisée sur le coût d’une formation complémentaire au choix du lauréat(e), en accord avec la Province de Luxembourg. La lauréate du concours 2016 est Marie Bruckmann.

Si vous êtes intéressé(e) et que vous avez minimum 17 ans, nous vous invitons à envoyer votre candidature (avant le mercredi 15 mai 2017) qui devra comporter obligatoirement :
 nom, prénom, date de naissance ;
 coordonnées complètes (y compris n° de gsm) ;
 curriculum vitae
à l’adresse marie@clapwallonie.be

Les personnes sélectionnées recevront par retour d’email une convocation (adresse, jour et heure) et le texte des scènes à préparer.

CLAP ! – le bureau d’accueil des tournages en Provinces de Liège Luxembourg Namur –, le Festival du Film Européen de Virton et Fennec Productions

Secteur théâtre - 21/04/2017

The Producers Academy - 10-13 Mai - Bxl

Producers’ Academy, International entrepreneurship models and strategies in the performing arts’ sector - Brussels - 10-13 May 2017- international producers -cultural entrepreneurs.
The Producers  Academy - 10-13 Mai - Bxl

The Producers' Academy is a project by CIFAS, On the Move, MoDul and Kunstenfestivaldesarts.

The event is organised within the scope of Creative Tracks, with the support of the European Union, Wallonie Bruxelles International, Shenzhen Design Week and the Asia-Europe Foundation.

www.creativetracks.org/events/ticket/101048/the-producers--academy

Secteur théâtre - 31/03/2017

Guide des Centres culturels

Vous avez toujours voulu mieux comprendre ce qu’est un centre culturel, son fonctionnement, ses missions et les opportunités qu’il peut offrir ?
Guide des Centres culturels

Ce guide réalisé par l’Association des Centres culturels (ACC) et le Réseau des professionnels en Centres culturels (ASTRAC) explique les perspectives envisagées par le décret des Centres culturels tout en rappelant l’action historique et le cadre général de ceux-ci. La publication combine exposés synthétiques, bulles informatives et un lexique du jargon sectoriel.

Ce guide pratique s’adresse à toute personne intéressée ou investie dans le champ culturel. Il est à la fois destiné aux membres de l’équipe professionnelle, au conseil d’administration ou conseil d’orientation des CC, mais aussi à tous les partenaires de secteurs proches (enseignement, éducation permanente, CEC, bibliothèque, théâtre, musée…), aux artistes professionnels ou amateurs, aux élus, aux associations et à tous usagers.

www.centres-culturels.be/wp-content/uploads/2015/03/20170328_GuidedesCC_PDF_VF.pdf

Secteur théâtre - 30/03/2017

Le théâtre dans l'espace social : Reconfigurations et efficacité symbolique

Journée d'études du CERTES - Centre d’étude et de recherches sur le théâtre dans l’espace social – U.R. Traverses.
Le théâtre dans l'espace social : Reconfigurations et efficacité symbolique

Le mercredi 19 avril 2017 de 9h à 18h.
Salle Berthe Bovy (Université de Liège - Complexe Opéra, Place de la République française)

En tant qu’art vivant, le théâtre, au cours de son histoire, ne cesse de se transformer au gré des mutations de la société dans laquelle il s’inscrit. Il est actuellement entré dans une nouvelle phase de transformation à mettre en relation avec la société des écrans et du numérique, avec la mondialisation et, plus spécifiquement, avec la crise économique qui a contribué à relativiser la place de la subvention publique dans les modes de production du spectacle vivant. La concurrence toujours plus forte du divertissement et d’une culture façonnée par les nouvelles technologies de l'information et de la communication, tend en effet à placer le théâtre dans une position socialement minoritaire. Corrélativement, la mondialisation – dans ses dimensions économique et idéologique – transforme les conditions d'existence d'un théâtre « local », émanant d'une culture et d'une « tradition » spécifiques. Enfin, la crise économique, en affectant les conditions de production, détermine en partie les esthétiques. Cela génère de multiples questions et réflexions liées à la place du théâtre dans les sociétés et les cultures et aux effets qu'il peut avoir sur celles-ci. Les recherches sur le public mais aussi sur les territoires conduisent ainsi à interroger les formes, les modalités et les enjeux de l’inscription du geste artistique dans l’espace public. Ce faisant, c’est également l’intersection de l’art et de l’action sociale qui peut être à nouveau considérée. Si le concept d’action culturelle semble, dans une certaine conception commune, évoquer une période révolue, les expériences actuelles pour créer du « commun » cherchent cependant à refaçonner une articulation entre geste artistique et agir social. Ce sont ces formes d’inscription sociale du théâtre que la première journée d’étude du CERTES propose d’interroger.

CERTES_Programme.pdf

Secteur théâtre - 27/03/2017

Journée Mondiale du Théâtre - Message 2017

International Theatre Institute ITI World Organization for the Performing Arts World Theatre Day Message 2017 Isabelle Huppert - 27 mars 2017.
Journée Mondiale du Théâtre - Message 2017

Voici donc 55 ans que chaque année au printemps une Journée Mondiale du Théâtre à lieu. Une journée, c’est à dire 24 heures qui commencent du côté du théâtre NO et du Bunraku, qui passent par l’Opéra de Pékin et le Kathakali, s'attardent entre la Grèce et la Scandinavie, d'Eschyle à Ibsen, de Sophocle à Strinberg, entre l'Angleterre et l'Italie, de Sarah Kane à Pirandello, et aussi la France entre autres, où nous sommes et où Paris est tout de même la ville du monde qui reçoit le plus de troupes étrangères. Ensuite nos 24 heures nous mènent de la France en Russie, de Racine et Molière à Tchékhov, puis traversent l’Atlantique pour finir dans un campus californien où des jeunes gens réinventent peut-être le théâtre. Car le théâtre renait toujours de ses cendres. Il n'est que convention qu'il faut inlassablement abolir. C'est ainsi qu'il reste vivant. Le théâtre a une vie foisonnante qui défie l’espace et le temps, les pièces les plus contemporaines sont nourries par les siècles passés, les répertoires les plus classiques deviennent modernes chaque fois qu’on les monte à nouveau. Une Journée Mondiale du Théâtre, ce n’est évidemment pas une journée au sens banal de nos vies quotidiennes. Elle fait revivre un immense espace-temps et pour évoquer l’espace-temps, je voudrais faire appel à un dramaturge français, aussi génial que discret, Jean Tardieu. Je le cite : « Pour l’espace, il demande quel est le plus long chemin d’un point à un autre... Pour le temps il suggère de mesurer en dixième de secondes le temps qu'il faut pour prononcer le mot «éternité». Pour l'espace-temps il dit aussi : «Fixez dans votre esprit avant de vous endormir deux points quelconques de l'espace et calculez le temps qu'il faut, en rêve, pour aller de l'un à l'autre.» C'est le mot «en rêve» que je retiens. On dirait que Jean Tardieu et Bob Wilson se sont rencontrés. On peut aussi résumer notre jour mondial du théâtre en se souvenant de Samuel Beckett qui fait dire à Winnie dans son style expéditif : «Oh le beau jour que ça aura été.» En songeant à ce message qu'on m'a fait l'honneur de me demander, je me suis souvenue de tous ces rêves de toutes ces scènes. Ainsi je n’arrive pas toute seule dans cette salle de l’UNESCO, tous les personnages que j’ai interprétés sur scène m’accompagnent, des rôles qu’on a l’air de quitter quand c’est fini, mais qui mènent en vous une vie souterraine, prêt à aider ou à détruire les rôles qui leur succéderont : Phèdre, Araminte, Orlando, Hedda Gabbler, Médée, Merteuil, Blanche Dubois... M’accompagnent aussi tous les personnages que j'ai aimés et applaudis en spectatrice. Et là j’appartiens au monde entier. Je
suis grecque, africaine, syrienne, vénitienne, russe, brésilienne, perse, romaine, japonaise, marseillaise, new yorkaise, philippine, argentine, norvégienne, coréenne, allemande, autrichienne, anglaise, vraiment le monde entier. La vraie mondialisation elle est là.
En 1964 à l'occasion de cette journée du théâtre, Laurence Olivier annonçait qu'après plus d'un siècle de combat, on venait enfin de créer en Angleterre un théâtre national, dont il avait aussitôt voulu que ce soit un théâtre international, au moins par son répertoire. Il savait bien que Shakespeare appartenait à tout le monde dans le monde.
J’ai aimé apprendre que le premier message de ces Journées Mondiales du Théâtre en 1962 a été confié à Jean Cocteau, tout désigné puisqu’il est, n’est-ce pas, l’auteur d’«un tour du monde en 80 jours». J’ai fait le tour du monde différemment, je l’ai fait en 80 spectacles ou 80 films. Je dis films aussi car je ne fais aucune différence entre jouer au théâtre et jouer au
cinéma, ce qui surprend à chaque fois que je le dis, mais c’est vrai, c’est comme ça. Aucune différence.
En parlant ici je ne suis pas moi-même, je ne suis pas une actrice, je suis juste l'une des si nombreuses personnes grâce à qui le théâtre continue d’exister. C'est un peu notre devoir. Et notre nécessité: Comment dire: Nous ne faisons pas exister le théâtre, c'est plutôt grâce à lui que nous existons. Le théâtre est très fort, il résiste, il survit à tout, aux guerres, aux censures,
au manque d’argent. Il suffit de dire «le décor est une scène nue d’une époque indéterminée»
et de faire rentrer un acteur. Ou une actrice. Que va-t-il faire ? Que va-t-elle dire ? Vont-ils parler ? Le public attend, il va le savoir, le public sans lequel il n'y a pas de théâtre, ne l'oublions jamais. Une personne dans le public c'est un public. Pas trop de chaises vides quand même ! Sauf chez Ionesco... À la fin la Vieille dit : « Oui oui mourons en pleine gloire ...Mourons pour entrer dans la légende... Au moins nous aurons notre rue... »
La Journée Mondiale du Théâtre existe depuis maintenant 55 ans. En 55 ans je suis la huitième femme à qui on demande de prononcer un message, enfin je ne sais pas si le mot "message" convient. Mes prédécesseurs (le masculin s'impose!) parlent à propos du théâtre d’imagination, de liberté, de l'origine, ont évoqué le multiculturel, la beauté, les questions sans réponses... En 2013 il n'y a donc que quatre ans Dario Fo dit : «la seule solution à la crise,
réside dans l’espoir d’une grande chasse aux sorcières contre nous, surtout contre les jeunes qui veulent apprendre l’art du théâtre : ainsi naîtra une nouvelle diaspora de comédiens, qui tirera sans doute de cette contrainte des bénéfices inimaginables par une nouvelle représentation.» Les bénéfices inimaginables c'est une belle formule digne de figurer dans un programme politique non ?... Puisque je suis à Paris peu avant une élection présidentielle je suggère à ceux qui ont l'air d'avoir envie de nous gouverner d'être attentifs aux bénéfices inimaginables apportés par le théâtre. Mais pas de chasse aux sorcières !
Le théâtre pour moi c’est l’autre, c'est le dialogue, c'est l'absence de haine. L'amitié entre les peuples, je ne sais pas trop ce que ça veut dire mais je crois dans la communauté, dans l'amitié des spectateurs et des acteurs, dans l’union de tous ceux que le théâtre réunit, ceux qui l'écrivent, ceux qui le traduisent, ceux qui l'éclairent, l'habillent, le décorent, ceux qui l'interprètent, ceux qui en font, ceux qui y vont. Le théâtre nous protège, nous abrite... Je crois bien qu'il nous aime... autant que nous l'aimons... Je me souviens d'un vieux régisseur à l’ancienne, qui avant le lever du rideau, en coulisses, disait chaque soir d'une voix ferme : « Place au théâtre ! » Ce sera le mot de la fin. Merci.

https://www.world-theatre-day.org/fr/messageauthor.html

Secteur théâtre - 23/03/2017

Challenge - Appel à projets

Compétition internationale pour encourager les jeunes artistes, les entrepreneurs culturels et créatifs à travailler dans l'innovation sociale

L’objectif de ce challenge est de soutenir artistes et entrepreneurs culturels et créatifs afin d’encourager les collaborations en réponse à des problèmes sociaux majeurs.

Les organisateurs valoriseront notamment les projets audacieux qui requièrent des compétences créatives et artistiques et favorisent l’innovation dans les domaines de la protection environnementale, le bien-être physique et psychique, les nouvelles formes alimentaires, l’agriculture durable, la cohésion sociale, l’accès à l’éducation et au numérique, la lutte contre la pauvreté, etc.

Date limite : 28 avril 2017

bcreativetracks.com/challenge/

Secteur théâtre - 20/03/2017

Droits des artistes interprètes : ce qu’il faut savoir

Session information Playright du 7 avril - Rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles.
Droits des artistes interprètes : ce qu’il faut savoir

En tant qu’artiste-interprète vous avez des droits voisins. Ce droit voisin naît lorsqu’un artiste (musicien, acteur, danseur, artiste de cirque ou de variété) collabore à l’exécution d’une œuvre. Si l’enregistrement de cette exécution est diffusé, retransmis ou copié, cet artiste a droit à une rémunération. Le droit voisin de l’artiste naît donc au moment de l’exécution. Petit frère des droits d’auteur, les droits-voisins constituent un revenu supplémentaire indéniable pour les artistes-interprètes mais restent encore inconnus.

Pouvez-vous bénéficier de ces droits ? Comment fonctionne la perception & la distribution des droits voisins en Belgique ?

PlayRight est la société belge qui se charge de la gestion collective des droits voisins des artistes-interprètes ou exécutants. Organisée conjointement par l’Union des Artistes et PlayRight, cette séance d’information est destinée à informer les artistes sur leurs droits et à y voir plus clair sur la gestion collective des droits voisins.

Cette session d’information est ouverte à tous les intéressés et a lieu le vendredi 7 avril prochain de 10h à 12h dans la salle de lecture de la Bellone.

Pour vous inscrire, merci d'envoyer un mail en communiquant la date de la séance et vos coordonnées (nom, prénom, n° de téléphone) par mail à events@playright.be.

playright.be/fr/events/droits-artistes-interpretes-quil-faut-savoir-2/

Secteur théâtre - 14/03/2017

Latitude 50 - APPEL A RESIDENCE SAISON 2017 - 2018

Latitude 50, pôle des arts du cirque et de la rue situé à Marchin en Belgique, lance son appel résidence pour la prochaine saison.
Latitude 50 - APPEL A RESIDENCE SAISON 2017 - 2018

Deux formes de résidence pour vos projets arts du cirque et de la rue :
- le travail à la table;
- le travail en salle.

Quatre types d'aide pour les compagnies en résidence :
- l'accompagnement à la structuration administrative,
- l'accompagnement à la production;
- l'aide à l'écriture;
- l'aide à la création de décors.

Les résidences sont ouvertes à toutes les compagnies professionnelles du secteur des arts du cirque et de la rue ainsi qu’aux artistes de différentes disciplines dont le projet créatif a pour préoccupation majeure les arts du cirque et de la rue.

La durée de la résidence est de une à deux semaines, avec le souhait d’accueillir la compagnie plusieurs fois durant sa création. Les horaires de travail sont libres. L’accueil en résidence est indissociable du logement à Latitude 50. Les salles de travail sont mises gratuitement à disposition. Les charges relatives au logement (consommation électricité, chauffage et eau) sont à assumer par la compagnie. Un minimum de prise en charge est également demandé à chaque résident (entretien des locaux et du matériel, rangement, respect des autres et de leur travail…).

Pour la saison 2017-2018, vous avez jusqu’au 30 avril 2017 pour déposer votre demande de résidence. Avant d’introduire votre candidature via le formulaire, merci de prendre connaissance des conditions d’accueil en résidence.

Toutes les infos et formulaire à remplir via le lien ci-dessous.

www.latitude50.be/residences/informations/

Secteur théâtre - 24/02/2017

Conférence MSH - Les friches culturelles et après ? - Liège

Les friches culturelles et après ? Analyse et retour d’expérience sur le cas français
Conférence organisée le Jeudi 16 mars 2017, de 17h30 à 19h30 au Conservatoire Royal de Liège, rue Forgeur 14 à 4000 Liège.
Conférence MSH - Les friches culturelles et après ? - Liège

En collaboration avec LIEGE CREATIVE, le GRE-Liège et le CERTES (ULg).

Que penser des friches culturelles et quels sont leurs impacts réels sur un territoire ?

Philippe Henry, socio-économiste de la culture (retraité de l’Université Paris 8 Saint-Denis), nous livrera son analyse critique quant aux expériences qu’il a observées, à cet égard, essentiellement sur le territoire français.
La réhabilitation d’anciens sites industriels ou commerciaux en espaces de projets culturels a été initiée dès les années 1980 par des acteurs de la société civile. Ces démarches se voulaient, entre autres, porteuses d’une relation renouvelée avec leur territoire d’implantation. Force est de constater qu’elles se poursuivent, de manière souvent précaire, dans une pluralité de lieux dits « intermédiaires et indépendants ».

Philippe Henry mettra ce constat en perspective alors que l’on voit émerger, en parallèle, de nouveaux types d’espace (tiers-lieu, espace de travail partagé, fablab…) et de nouvelles formes de coopération (groupement d’employeurs, pôle territorial de coopération économique, coopérative d’activité et d’emploi…). Ceci dans un contexte où l’entrepreneuriat culturel est fortement encouragé.

Autant de mutations culturelles, économiques et sociales sur lesquels nous nous pencherons à l’occasion de ce rendez-vous avec, comme toile de fond pour notre orateur, une question fondamentale relative au type de société que nous désirons construire.

Inscription obligatoire via Liège Creatve (lien ci-dessous)

www.liegecreative.be/event/index/detail/lang/fr/also_partner/1/id/507#.WLAEuvIUcmp

Secteur théâtre - 24/02/2017

Culture Meet-Up #22 - Quelle politique culturelle pour la ville de Bruxelles? - Bxl

Culture Meet-Up #22 - Quelle politique culturelle
pour la ville de Bruxelles? - Rencontre des professionnels de la culture - Le 28 janvier 2017.

Avec Ses plaisirs d'hiver, son Brussels Summer Festival, Brussels Expo, Bruxelles-les-bains, La Madeleine et le nouveau Cirque Royal, la ville se positionne clairement comme un acteur culturel à part entière.

Mais la ville en a-t-elle seulement une? Quels en sont les contours, les missions, la vision et les participants? Les opérateurs culturels sont-ils consultés et parties prenantes? L'aspect socio-culturel et grands évènements populaires sont-ils les seuls axes?

Pour ce second Culture Meet-up de l'année, le sujet est vaste, complexe et multiple mais n'est que très rarement posé aussi clairement.

Intervenants
- Karine Lalieux, Echevine de la culture de la ville de Bruxelles
- Christine Rigaux, directrice du Centre Culturel Bruegel
- Ingrid Pecquet, directrice générale de Recyclart

Programme
- 18h à 19h: Débat avec les 3 intervenants
- 19h à 19h30: questions du public
- 20h à ... : Networking autour d'un verre
- 21h à 22h : Blackout Session#48 : Massive Attack - Protection (gratuit)

Modérateur
Gaëtan Vandeplas, ex directeur du Guichet des Arts

Quand? Où? Mardi 28 janvier | 18h | Atelier 210 |
Chaussée Saint-Pierre 210 | 1040 Bruxelles

Culture Meet-Up?

"Les Culture Meet-Up sont nés en novembre 2014 à Bruxelles avec la volonté d'inscrire nos expériences et nos métiers dans la réalité du terrain et du quotidien et non dans une théorie nébuleuse. Poser ses valises, ses questions et ses doutes, échanger bons plans et cartes de visites, les CMU répondent véritablement à une demande et à un besoin des pros de la culture."

Les Culture Meet-Up sont des rencontres entre professionnels de la culture basées sur le décloisonnement culturel tant des disciplines artistiques, que des secteurs privés et publics ou encore des métiers entourant les artistes: production, administration, technique, scénographie, diffusion,...

Les CMU sont des lieux d'échanges, de formations et de débats dans un esprit non institutionnel, informel et positif. Ils sont gratuits, ouverts à tous, récupérés par aucun parti politique ni par aucun organisme et permettent à nous, pros de la culture de mieux se connaître et de partager.

- Axés sur le pratique
- Expériences et visions des intervenants
- Gratuit.

Secteur théâtre - 17/02/2017

Décret Culture-Ecole 2017-2018

Appel à projets de collaboration durable (2017-2018) et appel à projets de collaboration ponctuelle) 1er et 2ème semestre 2017-2018)
Décret Culture-Ecole 2017-2018

1. Décret Culture-Ecole : Projets de collaboration durable 2017-2018 (Circulaire 6021)
Date de réalisation du projet : du 1 septembre 2017 au 30 juin 2018.
Date de clôture des inscriptions : le 15 mars 2017.
Un projet de collaboration durable est une activité culturelle ou artistique répondant à un appel à projets, mené sur une année scolaire, essentiellement réalisé durant le temps scolaire sur base d’une convention de partenariat conclue, soit entre l’école et un opérateur culturel, soit entre l’école et l’établissement d’enseignement partenaire (Académie).


2. Décret Culture-Ecole : Projets de collaboration ponctuelle 1er et 2ème semestre 2017-2018
Date de réalisation du projet : du 1 septembre 2017 au 31 décembre 2017/du 1er janvier 2018 au 30 juin 2018.
Date de clôture des inscriptions : le 15 mars 2017 pour les projets ponctuels 1er semestre et le 1er octobre 2017 pour les projets ponctuels 2ème semestre. Un projet de collaboration ponctuelle est une activité culturelle ou artistique répondant à un appel à projets, mené sur une période comprise entre le 1er septembre et le 31 décembre ou entre le 1er janvier et le 30 juin, essentiellement réalisé durant le temps scolaire sur base d’une convention de partenariat conclue, soit entre l’école et un opérateur culturel, soit entre l’école et l’établissement d’enseignement partenaire (Académie).

Plus d’infos, les formulaires d’inscription et les conventions de partenariat via le lien ci-dessous.

www.culture-enseignement.be https://www.youtube.com/watch?v=E0Fdykx8OSM

Secteur théâtre - 07/02/2017

Article de La Libre - Culture: "Bouger les lignes" prendra de 5 à 15 ans

La ministre Greoli a reçu les recommandations de tous les groupes de réflexion. Alda Greoli avait donné rendez-vous vendredi au Rockerill, à Charleroi, pour clore la phase consultative du projet "Bouger les lignes".

"Bouger les lignes", initié par sa prédécesseure, Joëlle Milquet, a pour objectif de construire la nouvelle offre culturelle du XXIe siècle.
Désormais en possession des rapports de synthèse des six coupoles thématiques précédemment établies, la ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) s’est félicitée du travail accompli. Les nombreuses réunions et rencontres publiques ont rassemblé près de 4 700 participants. Deux années de réflexion et de consultations qui ont débouché sur un document de synthèse de 200 pages contenant pas moins de 804 recommandations formulées par le secteur pour proposer une offre culturelle en phase avec les évolutions de la société.

Transparence et formation

Il est évidemment impossible de toutes les passer en revue, mais certaines sont transversales. Le besoin de plus de transparence est criant. Comme l’a montré notre enquête sur la fréquentation des théâtres en Wallonie et à Bruxelles (lire "La Libre" du 2 février), il est parfois très difficile de savoir ce qui se fait en FWB en matière de culture, qui ça touche, quelles sont les aides possibles pour les acteurs du secteur, les interlocuteurs qui peuvent répondre à leurs questions, etc. Présent, Xavier Canonne, directeur du musée de la Photographie de Charleroi, n’y est pas allé par quatre chemins s’agissant de la gouvernance : "Il n’y a pas de pays au monde où il y a autant de créateurs sur un territoire aussi petit, a-t-il souligné, mais ça n’empêche qu’il y a encore trop de gabegies." Sans le citer, il visait le Manège de Mons et les rémunérations très élevées dont ses dirigeants ont profité.

L’accent doit aussi être mis sur la formation et l’accompagnement, ont insisté les intervenants des coupoles. Cela ne concerne pas que les artistes mais aussi les professeurs et les acteurs de médiations, "qu’il s’agisse des animateurs des centres culturels, des associations, mais aussi des écoles des devoirs, de l’accueil extra-scolaire, etc.", a précisé Alda Greoli.

Au centre de priorités politiques

L’état des lieux dressé, les recommandations formulées, il s’agit à présent de concrétiser le tout sur le terrain. Cela prendra du temps, reconnaît la ministre de la Culture, même si certaines initiatives sont déjà en cours. C’est le cas du décret sur les arts de la scène qui a été voté, du nouveau décret sur le cinéma adopté hier en commission (lire ci-dessous) et de celui sur le prix unique du livre qui est en deuxième lecture.

Certaines évolutions ne nécessiteront parfois qu’un ordre adressé à l’administration. Pour d’autres, elles ne pourront se réaliser qu’après la mise en place d’une autre mesure. Enfin, des décisions devront faire l’objet de discussions préalables avec des ministres également compétents. Il faudra donc compter de cinq à quinze ans avant d’évaluer les changements et les plus-values apportées. D’où cette "mise en garde" d’Alda Greoli : "Il serait terrible et assassin de ne pas avoir la mémoire de ce que nous venons de faire."

S’agissant des moyens nécessaires pour faire aboutir ces recommandations, la ministre de la Culture entend agir de façon responsable, précisant d’emblée que toute réforme ne représente pas un coût. Mais un chiffrage sérieux va être demandé.

Alda Greoli l’a répété, il s’agit désormais de "remettre la Culture au centre des priorités politiques car c’est elle qui fonde ce que nous sommes aujourd’hui et ce que nous serons demain ensemble".

www.lalibre.be/culture/politique/culture-bouger-les-lignes-prendra-de-5-a-15-ans-5894debfcd70ff671df8e974

Secteur théâtre - 03/02/2017

Quelles pistes pour diversifier vos sources de financement ? - 16 mars 2017

Entrepreneurs et développeurs de projets culturels: Quelles pistes pour diversifier vos sources de financement? par Prométhéa, St'art Invest et la banque Triodos - de 14:30 à 18:00 au Musée de la Photographie à Charleroi (Av. Paul Pasteur).

Entrepreneurs et développeurs de projets culturels: quelles pistes pour diversifier vos sources de financement ?
Mécénat, financement bancaire, financement public par prêt et capitalisation : autant d’alternatives aux subventions publiques à disposition des organismes culturels ou patrimoniaux et des entreprises créatives.

ST’ART, TRIODOS et PROMETHEA viennent à la rencontre des projets, associations et entreprises.

Programme de cette rencontre :
14h30 : Accueil
15h00: ST’ART, TRIODOS, PROMETHEA présentent plusieurs pistes pour diversifier vos sources de financement.
16h00: Témoignages d'acteurs culturels qui ont fait de la diversification de leur mode de financement un facteur de développement.
16h30: Questions-Réponses
16h50 - 18h00: Espaces de rencontres à disposition pour poser toutes vos questions à ST’ART, TRIODOS et PROMETHEA, à propos du financement de votre projet ou de votre entreprise.

https://www.eventbrite.fr/e/billets-quelles-pistes-pour-diversifier-vos-sources-de-financement-charleroi-28591608270

Secteur théâtre - 30/01/2017

Bouger les lignes - Evènement de clôture - 03 février 2017

La phase consultative de l’opération Bouger Les Lignes est terminée ! Rendez-vous le 03 février au Rockerill (Charleroi)
Bouger les lignes - Evènement de clôture - 03 février 2017

Alda GREOLI, Ministre de la Culture, et la coordination de BOUGER LES LiGNES vous donnent rendez-vous pour faire le point sur deux années de rencontres, de réflexions, de rédactions et de travaux collectifs avec les secteurs artistique, culturel, créatif et de l’éducation permanente.

Programme de la journée
Pour présenter les conclusions des synthèses « Entrepreunariat culturel » et « Nouvelle gouvernance culturelle », nous avons opté pour des expériences artistiques et sensorielles originales. Pour vous ménager un maximum de confort durant cette expérience et éviter d’en limiter l’accès, nous avons prévu un accueil en deux temps : à 14h45 ou à 16h45. La présentation des conclusions sera exactement la même pour les deux créneaux horaires:

Présentation des conclusions des synthèses des coupoles » Entrepreneuriat culturel » et « Nouvelle Gouvernance culturelle »

Clôture de la phase consultative de l’opération Bouger Les Lignes et annonce des engagements de la Ministre de la Culture pour les années à venir

Lors de votre inscription (obligatoire), merci de ne choisir qu’un seul groupe.

14h45-18h : Groupe 1
16h45-20h : Groupe 2
20h-22h: Food Trucks, concerts présentés par Rockerill Production et rencontres informelles

Depuis le lancement de la consultation en janvier 2015, les six coupoles (lien vers les 6 synthèses) mises en place pour aborder les enjeux des arts et de la culture ont progressivement remis leurs recommandations pour réformer les politiques culturelles en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Cet événement sera l’occasion de découvrir les dernières synthèses – Entrepreneuriat culturel et Nouvelle Gouvernance culturelle – et d’entendre les engagements de la Ministre de la Culture pour les années à venir.

Tout cela sera très sérieux, mais on vous promet une ambiance en rupture avec les usages protocolaires, des découvertes artistiques et des surprises. Certains sujets traités seront chauds, certains vous réchaufferont. Néanmoins, il va faire froid, très très froid ! Prévoyez gants, écharpes, bonnet, vêtements et chaussures chauds, on se charge des couvertures et des chaufferettes…

Personne de contact: Ambre WESEL – ambre.wesel@pointculture.be

www.tracernospolitiquesculturelles.be/

Secteur théâtre - 30/01/2017

Propulse - Bruxelles - du 30 au 03 février 2017

Du 30 janvier au 3 février 2017 : Festival Propulse, rendez-vous des Arts de la Scène. organisé par le Service de la Diffusion du Service général de la création artistique en partenariat avec ASSPROPRO et Court-Circuit.
Propulse - Bruxelles - du 30 au 03 février 2017

Lieux et dates
ProPulse, Le Rendez-vous des Arts de la Scène, se déroulera du 30 janvier au 3 février 2017.

5 jours de spectacles et de concerts, 3 lieux partenaires, 69 groupes / artistes à découvrir.

Retrouvez les musiques classique et contemporaine à Flagey.

Le Botanique sera, quant à lui, le lieu de toutes les autres musiques : musiques du monde et urbaines, jazz, folk, chanson française, pop-rock, rock dur et électro.

Nouvelle collaboration cette année, pour les projets de théâtre, danse, arts forains, cirque, rue, conte et performance, ProPulse investit le Théâtre National !

Objectifs

ProPulse est une vitrine promotionnelle pluridisciplinaire qui présente chaque année majoritairement des artistes issus de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
S’adressant à la fois aux professionnels (programmateurs, agents, managers, etc.) belges et étrangers et, dans une certaine mesure, au « tout public », l’événement vise autant à promouvoir la circulation de nos artistes qu’à favoriser leur visibilité et leur reconnaissance par le public.

A travers cet événement et son offre complète de spectacles vivants, le Service de la Diffusion de la Fédération Wallonie-Bruxelles remplit pleinement sa mission de lien entre les groupes artistiques, les professionnels du secteur culturel et le citoyen.

Accès
L’accréditation pour l'entièreté du festival est gratuite pour les professionnels de la culture belges et étrangers (inscription obligatoire, onglet inscription pro).

Les 3 soirées au Botanique les 1,2 et 3 février sont accessibles au public.

ProPulse est une initiative de la Fédération Wallonie-Bruxelles, organisée par le Service de la Diffusion du Service général de la création artistique.

En partenariat avec AssProPro (Association des Programmateurs Professionnels) et Court-Circuit (Centre d'information sur le rock).

www.propulsefestival.be/

Secteur théâtre - 26/01/2017

Centre des Ecritures Wallonie-Bruxelles - Appel aux auteurs jeunes publics

Chambre d'échos, atelier de retours sur écriture : appel aux auteurs jeunes publics

Qui est vraiment le personnage ? Quel fil l’auteur souhaite-t-il dérouler ? Quelle est le propos de la pièce et sous quel angle est-il traité ? Quels éléments liés au contexte de la pièce, est-il nécessaire de faire sentir dans le texte ? C’est quoi la réalité ?...

Voici autant de questions qui se posent spontanément dans le cadre de Chambre d'échos, atelier de retours sur écriture destiné aux auteurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui désirent mettre à l’épreuve la première version d’un texte théâtral.

En 2017, le Centre des Écritures Dramatiques Wallonie-Bruxelles propose aux auteurs de théâtre jeune public, une Chambre d’échos accompagnée par Luc Dumont, auteur, metteur en scène, fondateur du Zététique Théâtre et conférencier en art dramatique au Conservatoire royal de Mons.

Concrètement :
Organisé en séances de travail collectif où chaque auteur est invité à participer aux retours sur les textes des autres auteurs, Chambre d’échos est une occasion d’échanger, de stimuler la réflexion et de clarifier son projet pour en poursuivre l’écriture.

Lors de cet atelier, chaque auteur bénéficiera de deux séances collectives sur son texte. Ces séances seront encadrées par Luc Dumont et Vincent Romain, coordinateur du Centre des écritures dramatiques.

Déroulement :
Chambre d’échos se déroule en deux phases (un premier workshop de 2 jours en mars puis un second en mai) afin de permettre aux auteurs de bénéficier d’une période de retravail du texte.
Chaque jour, quatre textes sont mis en écho (deux le matin, deux l’après-midi).

Chaque auteur bénéficie de deux séances de travail collectif sur son texte (une séance par workshop) et s’engage à participer à minimum deux services sur chaque workshop.

Infos pratiques :
Dates: les 14 & 15 mars et les 2 & 3 mai 2017
Horaires : 9/12h & 13/16h.
Lieu : Théâtre la Montagne magique (Bruxelles)
Inscription gratuite.
Chambre d’échos accompagne 8 auteurs maximum.

Intéressé ?
Pour participer à cet atelier, les auteurs doivent envoyer une lettre de motivation/présentation du projet ainsi que leur texte (dans une première version ou une version déjà avancée) à info@ced-wb.be pour le 13 février 2017 au plus tard.

Renseignements complémentaires auprès du CED-WB : Tél. : 064.327.840 – Mail : info@ced-wb.be - Hélène Hocquet - Chargée de communication et promotion - Centre des Ecritures Wallonie-Bruxelles - Place de la Hestre, 19/3 - 7170 Manage

www.ced-wb.be/

Secteur théâtre - 19/01/2017

Bouger les lignes - Synthèse de coupole

La synthèse intermédiaire de la coupole
"Nouvelle Gouvernance" est en ligne.
Bouger les lignes - Synthèse de coupole

Cette synthèse a été rédigée sur base d'une large consultation. Cette dernière étape avant la synthèse finale est une occasion
supplémentaire de vous exprimer.

ATTENTION: Seules les remarques intégrées aux textes en ajout de commentaire et envoyées à bougerleslignes@gov.cfwb.be avant le
27 janvier 2017 pourront être prises en compte.

www.tracernospolitiquesculturelles.be/wp-content/uploads/2017/01/BLL-Gouv-synthese-intermediaire.pdf