Facebook

Actualité & Archives

Formation continuée & Formation-insertion - 06/12/2005

Chants grecs antiques et traditionnels

Deux ateliers de formation vocale et corporelle dirigés par Tomasz Rodowicz, Dorota Porowska-Podlesna et Elina Toneva

En 2001, au départ du Centre de Pratiques du Théâtre à Gardzienice en Pologne, Tomasz Rodowicz et Maciej Rychly impulsent un projet international d’art et de recherche – The Ancient Orchestra – qui prend racine dans la profonde fascination pour la culture de la Grèce Ancienne... (suite en annexe)

Chants_grecs.doc

Formation continuée & Formation-insertion - 01/11/2005

L'Instruction

de Peter Weiss
Conception et mise en scène : Isabelle Gyselinx et Dorcy Rugamba

Le projet de monter l’Instruction s’inscrit dans un projet global qui comprend une formation pour acteurs rwandais (étalée sur trois ans). Cette formation s’est déroulée au Rwanda avec la collaboration de Dorcy Rugamba, acteur rwandais issu du conservatoire de Liège, co-metteur en scène et comédien dans l’Instruction ainsi que directeur des Ateliers URWINTORE.

A propos de la mise en scène
La partition à jouer est un montage de l’Instruction de Peter Weiss. Ce n’est ni une adaptation ni un collage.

Instruction.doc

Formation continuée & Formation-insertion - 05/09/2005

L’écoute et la transcription de la musique de tradition orale, ses codes et ses rituels

Un atelier de formation vocale dirigé par Giovanna Marini

Cet atelier a été organisé en partenariat avec le Théâtre de la Place à Liège dans le cadre de l’accueil de Giovanna Marini lors de la soirée d’ouverture de la saison 2005-2006.

Musique_tradition_orale.doc

Formation continuée & Formation-insertion - 01/02/2005

Projet pédagogique interculturel avec la Compagnie "Nous"

Ce projet a été organisé par Théâtre & Publics qui en a confié la conduite à la compagnie Projet Daena. Il a été dirigé par Pietro Varrasso.

... Pourtant quelques irréductibles ne lâchent pas prise.

Il y a Guy Régis Junior et sa compagnie d’acharnés « NOUS ». Des jeunes gens qui refusent de justifier l’inertie par l’incroyable précarité générale, qui bravent les interdits tacites imposés par le gouvernement d’Aristide (aujourd’hui neutralisé et chassé d’Haïti) et qui tentent de faire, envers et contre tout, de toutes les faiblesses, une force.

Pas d’argent, pas de lieux, pas de…, pas de…qu’à cela ne tienne, ils leur reste au moins la corde au cou et c’est avec elle qu’il s’arriment au rivage pour résister à l’avalanche des humiliations.

Pas de salles, pas de lieux, « Nous » répète et joue dans la rue, dans les marchés, sur les places ou plus fort encore, dans le parc face au palais présidentiel, à deux pas des sinistres bâtiments des anciens tontons macoutes. Prix des places inabordables ? alors l’accès à leurs spectacles est gratuit. Pas de formations ? alors on se passe de formation et les acteurs les plus probants de ce groupe sont justement les autodidactes ! Et ainsi de suite…
(suite en annexe)

Projet_pedagogique_interculturel_Nous.doc